Archives du mot-clé dessin

Le printemps arrive!

Le printemps arrive! le mois de mars est là, ses giboulées aussi. La lumière change, les oiseaux chantent. Les fleurs commencent à se montrer.

Des envies de promenades, de voyages naissent. Profiter de la lumière, du soleil devient essentiel. Mais parfois, les journées sont encore tristes, il pleut, il grêle, c’est le mois de mars.

Pendant ces jours de printemps où être dehors n’est pas agréable, je lis, je couds, je brode et … je dessine. C’est un petit village comme je l’ imagine au printemps, des maisons et des arbres en fleurs. C’est de la gaieté dans un après-midi tristounet.

C’est sûr, le printemps arrive. Il faut juste être patient.

Rêver!!!

Rêver! Regarder autour de soi! Oublier le quotidien! Se laisser porter par le temps qui passe! S’émerveiller devant un paysage, des fleurs, un arbre tout nu, ou des lièvres qui courent dans la plaine! Prendre le temps de vivre!

Je rêve, tu rêves, il rêve, elle rêve, nous rêvons, vous rêvez, ils rêvent, elles rêvent. Conjuguons le verbe rêver au présent!

 

Pour préparer Noël!

Pour préparer Noël, on peut rechercher, dans la boîte à trésors, des boules, des guirlandes,  les Père Noël, la crèche,  la couronne de l’Avent à accrocher sur la porte. C’est toujours un vrai plaisir que de retrouver tous ces objets chaque année.

On peut aussi bricoler, fabriquer des décorations, préparer des cartes.Je fais tout cela et c’est beaucoup de plaisirs.

Je couds, je bricole , je suis très occupée et… je dessine aussi.

boules-rideau-dessin

Ce dessin, c’est un rideau fait de boules , des boules de Noël peut-être.

Je vous souhaite de bons préparatifs de Noël.

 

 

 

En automne, les arbres…

En automne, j’aime regarder les arbres, observer  les couleurs qui changent.

J’aime les couleurs de l’automne.Je les trouve étonnantes, sorties de nulle part, un peu magiques et éphémères.

arbre-septembre

Il m’arrive de dessiner des arbres. Ce n’est pas la réalité, je ne sais pas faire, juste  des impressions, des émotions, des couleurs. J’aime beaucoup celui-ci.

L’automne ne dure pas. Il faut vite se remplir les yeux de ses couleurs. Vite, je cours retrouver mes feutres et mon cahier, il y a urgence!

Oh! Un chat!

Oh! Un chat! je le vois dans le jardin. il traverse la pelouse, il se repose  sur le tas de bois ou dans les buissons, il chasse peut-être.

J’aime le regarder, l’ observer. Il fait partie des animaux qui passent dans notre jardin comme l’écureuil, les lapins, le pic vert, le merle, les pigeons et bien d’autres…

Dessiner un chat me paraissait  difficile.  Alors avec un peu d’aide et beaucoup d’imagination, je me suis lancée.

chat

J’ai aussi dessiné une souris ce jour-là. La voyez-vous?

Pour se souvenir de l’été

Pour se souvenir de l’été, de ses couleurs, de ses odeurs, rien de mieux qu’un ouvrage. Qu’il soit en papier, en tissu, en bois, collé, cousu, brodé, peint  … il apporte du bonheur quand l’automne arrive, quand l’hiver est là.

Moi, j’aime les fleurs. Je les regarde, je les observe. L’été, je les trouve merveilleuses.

Je ne sais pas les cultiver, mais je sais en inventer.

fleurs rouges tissu

Voici des fleurs rouges ! Elles sont cousues!

fleurs rouges-dessin

En voici d’autres! Elles sont dessinées!

Je n’ai jamais  travaillé en volumes, c’est une idée bien tentante.

Peut-être  une nouvelle aventure textile ou pas!

Mon premier collage

Aujourd’hui, j’ai réalisé mon premier collage.

Je l’ai créé pour une exposition « PAPIER LIBRE » organisée par les associations « Accords Ecrits » et « la ménagerie du 27 » qui aura lieu à Montbard (21) du 13 août au 30 septembre 2016.

C’est un collage réalisé avec des feuilles de magazine . Choisir la bonne page, découper ce dont j’ai besoin, assembler, coller avec soin, faire sécher. C’est un vrai plaisir!

liberte ecrire

son nom: La liberté d’écrire

sa taille : un carré de 20 cm de côté

Tout le monde peut participer à cette exposition, il suffit de créer un carré de 20 cm de côté et de l’envoyer à l’association Accords Ecrits à Montbard.

Le ciel est gris!

Le ciel est gris! Il pleut. Les mauvaises nouvelles s’accumulent: les inondations, les grèves, le chômage … Que faire?

porte

Soudain, une porte s’ouvre. Derrière, de la lumière, du soleil peut-être.

Le bonheur est là, pas très loin de nous. Il faut le reconnaître, le chercher parfois, l’apprécier malgré les mauvaises nouvelles, surtout à cause d’elles.