Archives pour la catégorie Inspirations

Clin d’œil !

Je ne suis pas une grande voyageuse! Mais j’aime me laisser surprendre par les endroits où j’ai le bonheur de visiter.

Un week-end à Arromanche, une semaine dans le Luberon,  quelques jours à Lisbonne resteront des souvenirs inoubliables.

Pourtant, c’est avec toujours autant d’émotions que je trouve l’endroit où je vis. Un symbole: sa cathédrale. On la voit de si loin, c’est si plat chez nous! Venez la découvrir, venez visiter cette région mal connue, mais si attachante quand on veut bien s’y arrêter.

Venez visiter Chartres et sa cathédrale, la Beauce et ses villages!

 

 

Des poissons…dans un baril!

C’était la fête de la mer  sur le port de Ouistreham. Dans un baril, des poissons étaient enfermés, bien alignés. Une légère fumée s’échappait. Une odeur étrange se répandait.

Je les ai trouvés très beaux, ces poissons dans leur baril.

C’étaient des maquereaux que des marins fumaient de façon traditionnelle. Ils  m’ont expliqué ce qu’ils faisaient, m’ont proposé de goûter. J’ai donc goûté … et j’ai aimé. Enfin, il ne faut peut-être pas en abuser!

Une grenouille …sur un nénuphar!

Une grenouille sur un nénuphar!!! Je pensais que ce n’était que dans les livres!

Pour voir une grenouille sur un nénuphar, il faut un bassin ou une mare, il faut des nénuphars et …une grenouille. Cela fait beaucoup de conditions à réunir.

Et bien, c’est fait! j’ai vu une grenouille posée sur une feuille de nénuphar. Cela n’existe pas que dans les livres pour enfants.

C’est l’été,  je m’étonne, je me laisse surprendre par le moment présent. Un écureuil saute de branche en branche, des perdrix s’envolent, un petit garçon découvre la marche, une grenouille se repose sur un nénuphar en fleur…

Le monde est rempli de mille petits bonheurs.

Les lys de Simina

Dans notre jardin, certaines plantes ont une histoire. L’hortensia de Fanny a été planté lors de sa naissance, le magnolia si grand, si gros a été installé avec Eric.

Les lys de Simina ont fleuri cette année, ils étaient magnifiques. Ils sont le souvenir d’une époque où des enfants m’appelaient « Maîtresse ».

Il y a aussi l’hortensia de Théa et celui de Cyriaque, la lavande d’Héloïse, le cognassier de Cécile et bien d’autres encore.

Le jardin est le gardien de nos rencontres, de nos souvenirs.

J’aime notre jardin…et son jardinier!!!

De retour du Luberon.

Après plusieurs jours passés dans le Luberon, me voilà de retour à la maison.

je ne raconterai pas les randonnées, les paysages, les villages. Il faut aller voir.                       Je ne vous parlerai pas du festival « Aiguilles en Luberon »,  de ses expositions, plus belles les unes que les autres, très variées,  des rencontres, des découvertes que j’ai pu y faire.

Je vous montrerai ce que j’ai acheté: du tissu et des fils.

Ces tissus sud-africains m’ont charmé. Dès que je les ai vus, j’ai eu envie de coudre…

Puis, j’ai vu des tissus peut-être plus classiques mais qui m’ont fait le même effet.

Alors, je me suis mise à la recherche de fils assortis à ces tissus. Et j’ai trouvé!!!

Que du bonheur à venir! Travailler avec ces matières, ce sera comme prolonger le voyage.

Merci Christophe!

J’ai participé à un atelier photo, j’ai aimé. Merci à vous, Christophe!

Nous faisons tous des photos, moi la première!  Alors, participer à un atelier photo, c’était l’occasion de découvrir  quelques règles de la photographie et de les appliquer, du moins essayer.

                                   

En écoutant les conseils de Christophe, j’ai fait des photos différentes, celles-ci me plaisent beaucoup. Il me reste encore beaucoup de découvertes à faire sur le chemin de la photographie.

Apprendre, partager, découvrir , comprendre le monde qui nous entoure,  c’est vivre!

 

En suivant le chemin…

En suivant le chemin, l’esprit s’évade. On marche, on regarde autour de soi. On peut voir des vaches qui paissent tranquillement, des chevaux qui galopent, une cigogne qui s’envole… On peut  reconnaître une petite fleur qui pousse là au bord du chemin, s’étonner de la forme d’un arbre, écouter le chant d’un oiseau. On peut  se demander où mène ce chemin. On peut parler ou se taire.

Moi, j’aime marcher, suivre le chemin, profiter de son ambiance, regarder, sentir, écouter tout ce qui est autour de moi… Je m’évade, j’oublie le quotidien, je marche!

J’aime partager ces instants:  marcher seule, c’est bien, marcher à plusieurs c’est beaucoup mieux.

Le jardin est heureux!

Notre jardin est heureux!

Il fait beau, presque chaud. Dans la pelouse, les violettes et les pâquerettes se montrent. Dans les parterres, les narcisses s’épanouissent. Les arbustes commencent à fleurir. Les arbres déploient leurs bourgeons. Les oiseaux chantent, préparent leur nid, tout est joyeux. Même  la tondeuse dit que le printemps est arrivé.

Notre jardin a retrouvé le sourire. Il est magnifique ! Ne laissons pas le temps passé.

Le printemps ne dure pas, il vient, il part, et … il revient. C’est à chaque fois, le même étonnement, la belle surprise après l’hiver. Profitons du printemps !

 

Des traces dans la vase.

Se promener dans les marais salants de l’île de Noirmoutier, c’était un moment très agréable. Il faisait beau, pas trop chaud, du soleil, un peu de vent. Et puis, au détour du chemin, j’ai vu des traces dans la vase. Rien d’ exceptionnel, ce sont des traces de pattes d’oiseau: mouette, goéland, aigrette… Je ne sais pas, mais j’aime les regarder, imaginer ce qui a pu se passer là dans la vase. 

Un oiseau était venu là, il n’y a pas très longtemps, ses traces étaient bien visibles. Dans ces marais salants, la vie est très présente: les plantes, quelques arbres, les oiseaux que l’on entend mais qui ne s’approchent pas, les moutons,  les cabanes des paludiers, un peu vides en ce moment.

Les promenades au bord de la mer, c’est à chaque fois, un plaisir renouvelé. Je ne m’en lasse pas quelque soit la saison. Il y a toujours  quelque chose pour s’émerveiller.