Archives pour la catégorie Art textile

articles art textile

Broder, un vrai plaisir!!!

Broder, un vrai plaisir!!! J’adore broder, je brode souvent, avec passion. Je brode depuis très longtemps. Je ne m’en lasse pas.

Cet été, un défi est proposé. Je me lance. de la broderie, des fils couchés, quelques étoiles et la fête apparaît! Merci Marie-Pierre Lamauve qui a un site internet www. espercoquette.com !!!

Broder, c’était ma seule relation aux tissus et aux fils pendant de nombreuses années.

En découvrant l’Art Textile, tout se mêle! Les matières : tissus, fils, laine, ficelle, plastique, bois…mais aussi les actions : coudre, broder, tisser, coller, attacher, lier… Pas d’interdit, beaucoup d’imagination, peu de contraintes …Que du bonheur!

 

Une autre époque!

C’était une autre époque! Je faisais des ouvrages plus grands, plus utilitaires. Je choisissais du tissu, du fil et je cousais. Je créais des blocs, je les assemblais et je matelassais le tout à la main ou à la machine. Parfois, je brodais, j’appliquais des motifs. Je m’amusais.


J’en ai inventé plusieurs. Ils sont utilisés ou pas, ils existent… et c’est bien comme ça. Cet ouvrage était pour Claire. Pauline, Fanny, Hélène, Claire, Noémie ont eu aussi le leur. Et il en reste encore un à la maison. Il sert de tapis de temps en temps.

Maintenant, je ne fais plus ce genre d’ouvrages, je fais autre chose avec autant d’enthousiasme, de bonheur et de joie. Créer, inventer, coudre, broder, ça fait partie de ma vie. Je crois que je ne peux pas m’en passer.

Partager avec vous mes expériences, mes joies, mes peines parfois, c’est devenu important, comme est devenu important de participer à des expositions, de montrer mon travail.  Alors, à bientôt! N’hésitez pas, laissez un commentaire, donnez-moi votre sentiment, posez des questions. J’ai envie de vous connaître!!!

Des poissons rouges.

Les poissons, moi je les aime bien! Surtout depuis que j’ai appris à les voir dans leur milieu naturel, dans l’eau.

Regarder la rivière et voir un poisson souvent un peu transparent dans l’eau, c’est un vrai bonheur! Mais ce n’est pas si facile! Il faut avoir l’œil. Alors, regarder les poissons rouges dans un bassin, c’est beaucoup moins difficile et tout aussi magique.

Retrouver les poissons le temps d’un ouvrage, même petit, c’est aussi du plaisir. Des tissus bleus, du tissu rouge et quelques rubans verts, et un petit ouvrage apparaît!

 

L’expo… la fin

Aujourd’hui, c’est la fin de l’exposition virtuelle de l’été.

renouveau
histoires de fils
fleurs bleues
des mains
un coin de paradis

J’ai aimé partager avec vous ces instants. Une exposition virtuelle, c’est l’occasion de réunir des ouvrages, de les montrer… Mais je me sens étrangement seule.

Peu d’entre vous réagissent, mettent un commentaire. Dommage!!! J’aimerai échanger avec vous, lire vos réactions, savoir ce qui vous plaît dans mon travail.

Alors merci à Christine! Ses encouragements, ses remarques me font du bien. Grâce à elle, je continue…

 

 

A voir ou à revoir!

A voir ou à revoir! C’est décidé, cet été,  je vous propose une exposition virtuelle.

Donc, voici une sélection de mes ouvrages dont la photographie a été publiée sur « FILSFETCRAYONS » depuis le début de cette aventure.

oser
tourbillon
cerisier en fleurs
cultures
un arbre gris
pollen
trois fleurs rouges
voyages

Vous avez aimé? Dites-le moi! Laisse un commentaire.

La semaine prochaine, si cela vous dit, on peut continuer l’exposition.

 

Les coquelicots, j’adore!!!

Les coquelicots, j’adore!!! J’aime les regarder, ils sont si beaux, si fragiles, éphémères aussi. Ce sont des fleurs qu’il ne faut pas cueillir, il faut les apprécier dans le paysage.

Durant mon voyage dans le Luberon,  j’ai vu des champs de coquelicots. C’était magique! J’ai adoré!!!

Alors, à mon retour, j’en ai cousu… pour retrouver la magie des champs de coquelicots, pour se souvenir, pour le plaisir.

De retour d’Ecosse…

De retour d’Ecosse, j’avais  dans la tête une multitude d’images: les paysages , la mer, les villages, les ports grands et petits, les châteaux, les jardins,  les vaches et les moutons, les gens très sympathiques et … la musique.

A notre retour, pour me souvenir de ce voyage, j’avais créé cet ouvrage. Il évoque une cornemuse avec ses pompons qui se balancent au gré des pas du musicien.

C’était, il y a quelques années, mais le son de la cornemuse  est restée dans mon cœur. Peut-être retournerai-je en Ecosse bientôt?